Discographie et éditions


Discographie


  • The Renaissance Clavichord Titanic Records, Ti-10 (LP)
  • The Renaissance Clavichord II Titanic Records, Ti-27 (LP)
  • Keyboard Sonatas of Padre Antonio Soler [clavicorde] Titanic Records, Ti-42 (LP)
  • Keyboard Sonatas of Carlos Seixas [clavicorde] EMI 11C 077-40569 (LP)
  • 18th-Century Basque Keyboard Music [clavicorde] IZ Records, 262 D (LP)
  • 18th-Century Portuguese Keyboard Music [clavicorde] EMI 7497331 (LP)
  • Antonio Soler - Six Concertos for Two Keyboard Instruments [clavicorde, clavecin, orgue] (con Esteban Elizondo) Titanic Records, Ti-152 (CD)
  • The Organ of Evora Cathedral Titanic Records, Ti-154 (CD)
  • 18th-Century Music for Two Keyboard Instruments [clavicorde, clavecin] (avec Esteban Elizondo) Titanic Records, Ti-185 (CD)
  • Keyboard Works of Carl Philip Emmanuel Bach [clavicorde] Titanic Records, Ti-186 (CD)
  • The 1794 Giovanni Bruna Organ of Magnano, Italy Titanic Records, Ti-196 (CD)
  • Carlos Seixas, Keyboard Sonatas [clavicorde] Stradivarius STR 33544 (CD)
  • The Organ of the Temple of San Cayetano La Valenciana, Guanajuato, Mexico MAM – CD 1 (CD)
  • Wolfgang Amadeus Mozart, The Nannerl's Notebook [clavicorde, piano carré] Stradivarius – STR 33547 (CD)
  • Maestri Biellesi dell’Organaria [orgue] Progetto Musica, Musica e Musicisti Biellesi – MMB 03-02 (CD)
  • The Italian Organ in the Eighteenth and Nineteenth Centuries MAM - CD2 (CD)
  • Música Portuguesa para Teclado dos Séculos XVI e XVII [clavicorde] DIALOGOS (DARGIL) D100001 2 (CD)
  • ANTONIO DE CABEZÒN and his Contemporaries [Clavicorde] MAM - CD 3 (CD)

Editions


  • Franz Seydelmann, Solo Keyboard Works, Music Archive Publications, Harwood Academic Publishers, 1997.
  • Franz Seydelmann, Six Sonatas for Two Persons at One Keyboard, Music Archive Publications, Harwood Academic Publishers, 1997.

Critiques de disques


“Ceci est sous à tout point de vue un splendide disque. En comparaison, j’ai trouvé la Fantaisie plus libre et plus expressive que dans la version de Gustav Leonhardt, les Variations plus riches et plus luxuriantes que dans celle d’Andreas Staier, et la Sonate Prussienne plus cohérente que dans celle de A. Uittenbosch. Les autres pièces sont tout aussi belles, et tout au long j’ai admiré l’usage sensible que Brauchli fait de son difficile instrument.”

Fanfare Magazine, William Youngren
(Keyboard Works of C. P. E. Bach)

“Parfois passionné, parfois discret, en harmonie avec son instrument, l’interprète dévoile méticuleusement devant nous les secrets de sa musique. Son toucher raffine les sons du clavicorde, créant une plénitude d’émotions qui peut saisir et émouvoir l’auditeur le plus insensible.”

Schweizerische Musikzeitung, Victor Wirthner
(Sonatas of Antonio Soler)

“Par sa réserve et son total contrôle des différentes qualités sonores, Brauchli nous fait oublier l’anachronisme de jouer une telle musique sur cet instrument. Il est agréable d’entendre comment la musique de Soler peut sonner différemment dans l’interprétation de Brauchli, en comparaison avec celles brutales de nombreux autres musiciens, interprétation sensible, claire, et avec une tension croissante raffinée entre l’expression et la réserve d’une grandeur intérieure.”

DISK, Amsterdam, Ben van der Kleij
(Renaissance Clavichord II & Antonio Soler)

“Bernard Brauchli saisit tout ce qu’il peut y avoir de poésie, de sensibilité, d’émotion contenue dans ces sonorités ténues incapables de hausser la voix. Voilà un disque rare à tous égards: on n’oublie plus, une fois qu’on les a entendus, les accents inhabituels qui en font le charme.”

Revue Musicale de la Suisse Romande,
Jacques Viret 
(Keyboard Works of C. P. E. Bach)

“Brauchli a la sensibilité de toucher requise pour jouer de cet instrument sous-estimé, ou même plus, il a la capacité de faire chanter et soupirer le clavicorde. Tout cet album mérite d’être écouté à plusieurs reprises. On ne peut qu’espérer, en écoutant un tel disque, que Brauchli retourne prochainement à Carl Philipp Emanuel Bach.”

Boston Early Music News
(Keyboard Works of C. P. E. Bach)

“Comme guide dans le monde spécial du clavicorde, il n’y a personne de meilleur que Bernard Brauchli. Dire qu’il est l’un des meilleurs clavicordistes de notre temps semble une vaine louange, puisque ce domaine est si restreint. Mais bien qu’il soit restreint, il s’agit d’une élite. Ses phrases ont une forme rythmique et dynamique raffinée. Et les libertés qu’il prend avec la musique ne sont pas seulement justifiées historiquement, elles ont du style et de l’esprit. Il est en fait un admirable musicien.”

The Musical Quarterly, Owen Jander
(The Renaissance Clavichord I)